05 - 05 2014
Journal d'une Sojasun addict

Métro, boulot, Sojasun

Vous connaissez l’expression « métro boulot dodo » ?
Bien sûr ! Eh bien, j’ai l’impression qu’elle correspond tout à fait à la vie que j’ai menée le mois dernier… Pas une seconde à moi !

Mon horoscope annonçait déjà : « votre travail ne sera pas facile ce mois-ci, vous ne serez maître de rien et devrez suivre le rythme imposé par le monde extérieur ». Merci, vraiment, un programme réjouissant…

Alors, pour le weekend du 1er mai (l’occasion de parler de travail, non ?), j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes (c’est la fête des expressions, aujourd’hui…) et de ne plus me laisser guider naïvement par mon horoscope. J’ai décidé de réagir, quoi !

C’est vrai qu’une journée, à la maison, ça ressemble à ça : levée à 7 heures, douche, habillage express, un peu de maquillage, le strict minimum au pas de course. À peine le temps d’avaler un thé et d’emporter un Sojasun dans mon sac (ce mois-ci, j’ai opté pour le Sojasun noisettes-amandes, ben oui, j’avais besoin de douceur). Il est temps de m’occuper de ma fille, d’autant que se lever de bonne heure c’est pas son truc (c’est bien ma fille, après tout !). Il faut que je me batte pour la tirer du lit, lui faire avaler son petit déjeuner au mieux de léquilibre alimentaire souhaité. Elle non plus n’a pas très faim le matin (mais je vous raconterai mes trucs et astuces une prochaine fois). Il faut l’habiller comme je peux (heum, ça ressemble souvent à une poupée de chiffon…) et courir chez la nounou. Evidemment, on est déjà en retard… Et ça ne fait que commencer ! Ensuite, c’est la course au boulot, à peine le temps d’avaler un sandwich sans saveur, une course de rendez-vous en rendez-vous traversée de tableaux excel, et tout ça avec les collègues sur le dos jusqu’au soir où je retrouve ma petite peste adorée en manque de câlins (mais encore bourrée d’énergie)…

Je vous entends d’ici me demander, mais où est mon chéri ? Ben, au boulot, lui aussi ! Vous ne croyez quand même pas qu’il échappe à ce rythme infernal ?

 

Mais revenons à l’essentiel, les bonnes résolutions : j’ai décidé de transformer mon « métro boulot dodo » en « métro boulot Sojasun » ! Comme il est plutôt illusoire de vouloir changer le travail, je me suis dit qu’il fallait équilibrer la journée par des petits moments de pause, des moments de récupération plus gourmands et plus agréables dans le flux de travail. Et ça change la vie de la regarder du côté du végétal ! Par exemple, adieu vieux sandwichs sans goût avalés à la va-vite, j’alterne avec les plats cuisinés Sojasun. Couscous, lasagnes, chili, hachis parmentier, burger curry ou plat cuisiné à la provençale… l’éventail est large et c’est tout prêt.
Il suffit de réchauffer et cela fait une vraie pause saveur dans une journée speed.

Bon, d’accord, au début, quand j’en parlais, j’ai dû essuyer les sarcasmes de certains amis. « C’est avec du tofu en plus ? Et ça a du goût, ton végétal, là ? » Eh oui, ça a du goût, et c’est même franchement bon pour un plat tout fait. Le couscous par exemple, 100% végétal : l’odeur est délicieuse et la couleur chaude tout-à-fait appétissante. Un petit reproche quand même, le tofu, cela manque un peu de croquant… mais les pois chiches sont délicieux sous la dent !

Entre nous, j’ai un petit faible pour ce couscous Sojasun… Du coup, samedi soir, j’ai sorti deux barquettes de couscous végétal que j’ai accompagnés d’une salade, et c’était parfait pour regarder… la finale de la coupe de France ! Entre Rennes et Guingamp, quelle ambiance à la maison ! On est fiers d’être bretons, on aime le ballon rond ! 🙂

Avec tout ça, je crois que chéri et moi on gagne en vitalité ces temps-ci (mais ça, je vous en dirai plus la semaine prochaine).

 

MlleSun_050514

 

Et vous ? Vous êtes en mode métro-boulot-Sojasun ou en mode déjà en vacances avec les ponts du mois de mai ?

Note