20 - 09 2013
Journal d'une Sojasun addict

Les légumes oubliés d’automne

L’automne, les châtaignes, les noix, le raisin, les choux-fleur… Mais aussi les topinambours, les rutabagas, les crosnes et les cardons ! Comment ça « qu’est-ce que c’est ? » ? Si vous ne connaissez pas ces légumes anciens et désormais rares, il est grand temps d’y remédier…

La biodiversité est un enjeu crucial du développement durable et il existe un moyen simple d’y contribuer à notre niveau : réhabiliter les fruits et légumes oubliés dans nos assiettes ! Si l’on en consomme davantage, on recommencera à en produire et ainsi à entretenir la richesse naturelle de notre Terre.

 

Comme l’on est en automne, je vous propose un zoom sur trois légumes anciens de saison, surprenants et originaux : le topinambour, le cardon et le rutabaga.

 

 

Le topinambour a une saveur proche de l’artichaut et se consomme aussi bien chaud que froid en salade (mais toujours cuit).

Ses bienfaits ? Il est peu calorique, plein de vitamine B (votre cerveau vous dira merci) et riche en fibres. Vous pourrez aisément l’utiliser dans vos plats habituels en remplacement des pommes de terre ou comme accompagnement d’un steak de soja. Cerise sur le gâteau (ou plutôt châtaigne sur le gâteau en cette saison…), le topinambour n’est pas compliqué : tous les modes de cuisson lui conviennent (poêlée, à bouillir une vingtaine de minutes ou même à la vapeur). Par contre, voici une astuce nécessaire : le topinambour a tendance a fermenté dans l’estomac donc pour ne pas souffrir de ce désagrément, veillez à mettre le topinambour dans l’eau froide puis portez à ébullition 1 ou 2 minutes avant de jeter l’eau de cuisson et de reprendre la cuisson selon le mode souhaité.

 

Le cardon est un légume d’automne et d’hiver (c’est le moment de devenir accro ;-)) qui se situe, (pour caricaturer) à mi-chemin entre les blettes (pour ses côtes et ses longues feuilles) et l’artichaut (pour son goût). Comme le topinambour, il est très léger, avec seulement 13 kCal et à peine plus de 2g de glucides pour 100g. En ce qui concerne les minéraux, il est riche en potassium et en calcium.

Pour cuisiner le cardon, coupez les côtes pour en ôter les fils (comme pour le céleri par exemple), puis faites le bouillir pendant 30 minutes environ dans de l’eau citronnée, jusqu’à ce qu’il soit tendre (mais pas filandreux). On le consomme surtout en gratin mais vous pouvez aussi le faire revenir à la poêle et le servir en accompagnement.

 

Le rutabaga se récolte dès le mois d’octobre et fait partie de la famille des choux et des navets. Il est riche en fibre, en vitamines C (et on va en avoir besoin avec ce froid) et en potassium. Vous pourrez le consommer cru ou cuit. Je trouve qu’il remplace très bien les pommes de terre dans la plupart des recettes et se consomme aussi bien en purée, en gratin qu’incorporé à un couscous ou pot au feu (en remplacement des navets). Petite astuce : accompagnez-le de noix de muscade, leurs goûts se marient à merveille.

 

Et vous, quels sont vos fruits et légumes oubliés préférés ? Connaissez-vous d’autres variétés automnales qui mériteraient d’être redécouvertes ? A vos commentaires, favorisons la biodiversité jusque dans nos assiettes en échangeant nos recettes 😉

Et si vous préférez les fruits et légumes plus “classiques”, pensez à bien les choisir de saison 😉

 

Source : http://www.gerbeaud.com/fruit-legume-de-saison/cardon.php

http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/rutabaga.php

http://www.fondation-louisbonduelle.org/france/fr/connaitre-les-legumes/atouts-nutritionnels-des-legumes/rutabaga.html#axzz2fKpkACMa

These animals have specific functions, it is probable that a special pro-essay-writer.com bond.
Note